A la recherche des marais salants

Nha Trang est une plus grosse ville au bord de l’eau. En fait, c’est la plus grosse ville sur le littoral vietnamien. Et ça se ressent. Ca a tout de suite moins de charme que la petite Mui Ne. Il y a de gros hôtels partout et ça n’est que le début. Ca construit à chaque coin de rue.

On essaye de se renseigner sur les champs de sel qui se trouvent à une cinquantaine de kilomètres d’ici. Malheureusement, personne n’arrive à nous donner d’information précise. Certains nous disent que c’est la saison, d’autre que la récolte annuelle ne dure que 8h ( ?!?!)… Bref, malgré tout ça, on décide de tenter notre chance. On loue une moto, on se réveille aux aurores (les travailleurs arrêtent le travail à 8h du matin) et on file direction les marais salants. Et là, raté ! On arrive au moment ou quelques travailleuses viennent de finir le travail. En plus elles n’ont pas le bambou traditionnel pour porter le sel ; Elles sont seulement en train de nettoyer les emplacements. La récolte sera sûrement pour plus tard.

Sur le retour, la route n’est pas triste entre les vaches qui bloquent la route et les écoliers qui dansent dans la cour:

Nous passons visiter des ruines Chams. La civilisation qui a mis fin à Angkor par une attaque surprise sur le Mékong. Il ne reste que quelques unes des tours, mais ça plus la vue du site sur la ville vaut le coup d’œil.

Déjà l’heure de prendre le bus pour notre prochaine destination. Ca ne s’arrête jamais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *