Alors le Sri Lanka, c’est comment ?

Ca y est, le Sri Lanka c’est fini. Ca fait déjà un mois que nous sommes sur la route. Tout ce qui semblait commencer lentement c’est tout à coup accéléré. Déjà l’heure de reprendre l’avion pour la suite de nos aventures. Que retiendra-t-on du Sri Lanka ?

C’est un pays qui vous met tout de suite dans le bain. C’est sans aucun doute animé, plein de vie, que ce soit dans les rues, les boutiques… partout en fait. Il faut d’ailleurs un peu de temps afin de trouver des repères.
Les chauffeurs de tuk tuk insistants ne nous manquerons pas. Il faut ruser pour éviter d’avoir à répéter 100 fois la même chose en sortant d’un bus avec son sac sur le dos : non merci, on ne veut ni hôtel, ni transport, ni tour.
Bien que la plupart des rencontres se passe bien, il est parfois difficile de savoir si certaines rencontres sont sincères ou intéressées. En règle générale, plus on s’éloigne des grandes routes touristiques, plus les gens sont vrais.

D’un autre côté, nous avons rencontré des gens admirables, d’une bonté que l’on à parfois tendance à oublier dans notre train-train quotidien. On a visité des endroits superbes témoins de l’histoire et de la puissance du pays il y a quelques siècles. Nous avons vu des centaines de Bouddhas et de pagodes sur notre parcours.
On a bien rigolé en apprenant la langue avec les locaux et baragouiner quelques mots fera souvent sourire votre interlocuteur (surement à cause de notre accent !). Les trajets en bus sont souvent une aventure, parfois fatigantes certes, mais toujours surprenantes. Il faut juste le temps de « s’habituer à la conduite folle» (si seulement c’est possible).
On a adoré les curry, kotthus, jus de fruits frais, rotis à la noix de coco, hoppers et string hoppers, poissons en tout genre, fried rice, les genres de samossa fait avec des rotis… la cuisine en fait, surtout quand elle est préparée directement par la famille de la guest house. Les sri lankais qui dandinent de la tête pour un oui pour un non vont aussi nous manquer. Un petit dandinement qui peut dire tant de choses : oui, je ne sais pas trop, merci, peut-être, j’ai pas très bien compris…

Bien que l’on ai aimé notre séjour la bas, je pense que nous attendions quand même plus du Sri Lanka. Après avoir vu tant de reportages magnifiques, on pensait trouver un pays plus « paradisiaque ». Cela n’enlève bien sur rien aux charmes du pays et nous devrions d’ailleurs repasser quelques jours sur notre retour pour peut-être visiter Jaffna.

Après 3 courtes journées à Bangkok, on s’envole pour le Myanmar (Birmanie), pays que nous attendons avec impatience depuis notre départ. D’après tous les voyageurs qui y sont allés, c’est un pays magique. On vous dira si c’est le cas. Par contre les connections internet étant moins bonnes, on ne sait pas si on pourra poster souvent sur le blog.

A bientôt !

—-
Voici quelques phrases qui peuvent s’averer utiles (notez que la prononciation peut-etre differente selon l’endroit – oui… j’ai dandiné de la tête en disant peut-être)

En cinghalais:
Owu / Néhé > Oui/ Non
Ayubowan > Hello / longue vie a toi
Suba ratiyak > Bonne nuit
Istouti – bohoma istouti > Merci – Merci beaucoup
Tikkak miriss dende > Pas trop épicé svp (celui-la en a fait rire beaucoup !)
Bohoma hondaï > Tres bon (pour les plats)
Eka/deka/tunak > Un/deux/trois
Mama janoa > Je vais a Kiédé > Combien?
Milavedi > Trop cher
Nous ne sommes pas resté longtemps dans les zones Tamouls alors nous ne retiendrons que “Nandré”, qui veut dire “Merci”.

2 comments

  • Mes indiens ils dandident de la tête pareil quand ils savent pas quoi répondre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *