Derniers jours en Asie

Nous laissons Aurangabad derrière nous et nous prenons le train pour Mumbai. Après un bon repas dans notre resto préféré, on file au lit.


Et le lendemain, grand luxe, nous faisons une grasse matinée. Peut-être la 4ème depuis le début du voyage. On peut les compter sur les doigts d’une main, enfin si on a ses 5 doigts. Heureusement, car la visite du Chhatrapati Shivaji Maharaj Vastu Sangrahalaya Museum (faut le faire un nom comme ça !) que l’on pensait être relaxe, nous prendra plus de 3 heures. Surtout que Raf voulait tout lire et tout savoir sur les dieux hindous, leurs histoires tarabiscotées et Bouddha.

Sur le chemin de retour vers l’hôtel, nous nous arrêtons une dernière fois à Food Inn pour faire le plein de Mouton Rogan Josh, Poulet Masala, Paratha (sorte de roti), et autre Paneer Kulcha (pain farci au fromage, le préféré de Raf).

Nous arrivons à l’aéroport 4 heures en avance. C’est beaucoup, car nous avons au final évité le fameux trafic de Bombay. En Inde, il faut passer ses bagages au scanner pour pouvoir rentrer dans l’aéroport. Et là, on nous fait signe de nous mettre sur le côté car nous avons un gros couteau dans le sac. Karim perd un peu son calme en expliquant que c’est un cadeau acheté aux Philippines et que pendant qu’on nous stoppe un flux continu de passagers passe à côté de la machine sans être scanné. Raf lui fait signe de rester calme, mais les rôles s’inversent vite quand le superviseur, du superviseur du superviseur, du superviseur (c’est pas une blague) abîme l’étui du couteau.
Bref, après de longues minutes de discussion, on nous escorte jusqu’au comptoir pour être certain que le couteau aille directement en soute. Il nous reste juste assez de temps au final pour passer l’immigration, et la douane.

Le vol arrive à Colombo 2h30 plus tard. Nous profitons de notre dernière journée en Asie pour faire le plein de soleil avant de rentrer dans le froid hivernal en France et savourer notre dernier curry Sri Lankais. Dans 13h nous atterrissons à Paris et ça nous fait sourire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *