Direction le mont Fitz Roy

Nous arrivons à El Chalten, un petit village vraiment sympathique situé en plein cœur d’un parc national. On aperçoit d’ailleurs le mont Fitz Roy, pour lequel nous sommes venus ici, depuis le centre ville. On loue une tente, 2 matelas et 1 réchaud et nous partons faire le plein de nourriture pour les 2 prochains jours. Ca nous manquait de se balader en pleine nature.

Il fait à peine jour quand nous commençons la marche. Et ce matin, le vent s’invite à la fête. On apprécie cependant que le chemin parte du centre. Pas besoin de prendre de bus, et ca fait toute la différence.
Ca commence en montée, sans avoir le temps de se mettre dans le bain. C’est dur pour le moral même si la montée en elle même n’est pas si difficile. Comme d’habitude, les vues sont sublimes. Les chemins sont aussi bien balisés. Ca parait être une petite balade de santé après les 5 jours à Torres Del Paine.

Comme à l’accoutumée nous installons notre tente avant de monter vers le sommet. Une fois en haut, nous retrouvons Karine et Arnaud un couple de français super sympa rencontrés la veille à l’auberge et Léa, une jeune américaine qui semble connaitre chaque personne que nous croisons sur le trek. Il y a d’ailleurs plus de monde qu’à Torres. On se dit que ça doit être très fréquenté l’été. Nous mangeons devant le lac au pied du Fitz Roy dont le sommet joue à cache-cache avec les nuages.

Nous arrivons à la tente vers 16h et nous décidons de continuer un peu vers le point de vue sur le glacier car nous sommes encore en pleine forme. Retour au campement vers 17h30: il est temps de faire à manger. On se couche donc avec les poules vers 19h car demain on se lève pour voir le lever de soleil.
On décide de la jouer soft pour ce lever de soleil. On aurait pu remonter au sommet ce matin (1h aller), mais il y a un point de vue dégagé sur les cimes à
une centaine de mètres du camping. Cela fera très bien l’affaire. Une fois de plus, le lever de soleil nous donne des ailes, et après avoir plié la tente, nous partons pour notre seconde journée dans le parc.

Nous commençons par longer 2 lacs au milieu d’une grande plaine. Puis nous entrons dans la forêt que nous ne quitterons pas avant d’arriver sur le sentier qui nous mène au Lago Torre. Sur la route, nous croisons les Canadiens avec qui nous avons fait une partie de la marche à Torres. Le monde du trekking est petit en Patagonie à cette époque de l’année. Le lac du sommet est vraiment joli mais malheureusement, les cimes des montagnes alentours est noyée dans les nuages. Et qu’est-ce que le vent souffle fort. Nous voulions essayer d’aller un peu plus loin mais les bourrasques nous font presque tomber du chemin qui surplombe le lac. Nous rentrons donc tranquillement vers notre auberge.

Le trek était vraiment mignon et tellement plus facile que celui de Torres del Paine. Presque un peu trop. On ressent moins cette sensation de complète liberté quand les chemins sont aussi balisés. Heureusement que les paysages sont splendides.

4 comments

  • Couchés à 19h… Même les poussins sont pas encore couchés à cette heure là!!!
    La photo « Le lago Torre, et le Cerro Torre, dans les nuages » est juste magnifique, ça fait rêver et donne envie de découvrir cette Patagonie là
    Bisous

  • Wouhouhou c’est trop beau !

  • Superbe photos merci pour le clin d’oeil !
    j’aime beaucoup la photo dans la tente au chaud , je suis pas convaincue !

    • Et bien figures toi qu’au final, il faisait tellement frais dehors, qu’on s’est trop couverts… et qu’on a eu trop chaud! haha

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *