En attendant le bus

Nous achetons nos billets pour passer la frontière entre le Laos et le Cambodge. Le prix inclut les pots de vins destinés aux officiers du post frontière. Ce n’est bien sur pas légal, mais le gouvernement laisse faire. Et après avoir entendu les conseils de Banjee, on décide de payer tout ça à l’avance.

Tout se passe donc sans soucis et après un changement de roue à cause d’une crevaison, on arrive à l’endroit où l’on doit changer de bus. Le bus suivant arrive dans 20 minutes, on se dépêche donc pour manger. 30 minutes plus tard, le bus n’arrive pas : on nous dit, dans une heure. On en pofite pour apprendre nos premiers mots cambodgiens avec les locaux. Une heure plus tard, on nous demande d’attendre une nouvelle fois 1h. Et ainsi de suite jusqu’à ce qu’on nous annonce finalement, et ce après 5h30 d’attente et la tombée de la nuit, que le bus ne passera pas. Sentant notre désarroi et voyant que l’on n’a pas d’autre option, les locaux en profitent pour nous proposer des tarifs exorbitants pour nous emmener passer la nuit au village d’à côté. Mais on arrive à sauter dans une voiture allant dans cette direction pour quelques dollars seulement.

On passera au final 3 jours ici. Le temps de voir des chutes d’eau, un lac volcanique où les locaux viennent pique-niquer en famille et faire un trek d’une journée dans la jungle.

Déjà l’heure d’embarquer pour Siem Reap et les temples tant attendus d’Angkor.

One comment

  • Jawida a dit ‘C’est Koh-Lanta au Cambodge !’ et maman et papa disent ‘elle est belle notre fille et merci Karim de nous la photographier!’.
    Heureux de savoir que vous avez un certificat de bonne santé, cela nous rassure…
    Bisous à vous deux.
    Fort.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *