Hasta luego Colombia y Sur America

Sorry, this entry is only available in French.

Between the time we spend swimming with turtles, playing karom and photographing monkeys & dragonflies, it’s hard to find time to write the english version of old posts. If you’re keen to have this post translated tell us by writing a comment and we might find a way to do so! In the meantime check out the french version and pictures of this beautiful destination and don’t forget our friend Google translate to have an idea of what’s going on in our french world: http://translate.google.com/#fr/en/

One comment

  • Dire que la Colombie est un pays soudé, c’est une vue de l’esprit. Autant les Colombiens sont absolument accueillants envers les étrangers, autant, entre eux, ils peuvent être odieux. Dans ce pays règne un classisme (clasismo) assez abjecte, à dire vrai. Et le droit du travail, par exemple, témoigne de la désunion qui règne parmi les pauvres, qui doivent trimer 48 heures/ semaine pour un salaire minimum d’environ 200 euros. Si, de fait, les estratos medios et bajos étaient solidaires, croyez-moi, cela ferait longtemps qu’aurait été mis fin à leur exploitation. Las, la guerilla, le néo-libéralisme, les paracos et autres régionalismes font efficacement leur travail de sape…

Join the discussion

Your email address will not be published. Required fields are marked *