Happy feet en Patagonie

Nous partons de bonne heure pour la grosse journée qui s’annonce. Départ 7h30 pour un retour prévu aux alentours des 22h. Apres 2h de ferry pour traverser le détroit de Magellan, nous nous arrêtons pour une courte pause à Porvenir.

Juste le temps de visiter un musée sur les indiens qui peuplaient la région avant l’arrivée des colons que nous repartons déjà. Cette fois ci, direction les manchots royaux…

Notre van s’arrête enfin. On sent l’excitation monter dans le groupe. Nous sommes accueillis par un petit renard qui dort en boule à l’entrée du parc. Nous marchons doucement et sans faire de bruit vers la colonie d’une trentaine de manchots. Le vent souffle comme à son habitude sur les terres australes. Nous nous arrêtons à une quinzaine de mètres. Nous ne somme séparés des manchots que par un petit cours d’eau.

Il faut admettre que ce sont de beaux oiseaux. Ces manchots mesurent un peu moins d’1 mètre ce qui fait d’eux la deuxième plus grande espèce de manchots après le manchot empereur. En plus, il y a un bébé. On ne peut s’empêcher de rire des qu’il se met à marcher. Sa démarche est vraiment, comment dire… bizarre.
L’heure que nous passons ici ne semble durer que quelques minutes. Nous repartons doucement vers Punta Arenas. Nous marquons une courte pause (inutile) dans un village dont j’ai oublié le nom, connu pour ses puits de pétrole. De longues heures de route plus tard, nous rentrons à notre auberge. Ce fut long. Mais nous sommes vraiment contents de cette journée au pays des manchots.
A ne pas manquer si vous passez dans le coin.

En cadeau une petite vidéo de la démarche de notre ami Felippe, le bébé manchot.

3 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *