Hasta luego Argentina !

Qu’est-ce que le temps passe vite. Nous avons déjà passé 5 semaines en Amérique du Sud. Cinq semaines à arpenter les routes argentines, depuis la belle Buenos Aires avec ses rues animées et colorées, en passant par le tonnerre des chutes d’Iguazu, jusqu’en Patagonie.

Il nous aurait fallu quelques semaines de plus pour découvrir les autres merveilles du pays (surtout le nord ouest), mais c’est la dure réalité du voyage : il faut faire des choix. En partant pour une année, on se dit qu’on aura le temps de tout faire, de tout voir. Malheureusement, le temps court plus vite que le bus !

Nous laissons donc derrière nous Federico et sa famille qui nous ont accueillis à Buenos Aires, les montagnes enneigées, les parcs nationaux aux paysages qui font rêver, les terres qui s’étendent à l’infini en vous donnant l’impression que tout est possible, les animaux qui vivent la grande vie dans la nature, tout ça sans oublier la cuisine locale : les asados et parillas (viande grillée), le dulce de leche (une sorte de caramel de lait) sans qui l’argentine ne serait pas ce qu’elle est, et le maté (thé aux herbes) qui se partage sans modération.

C’est aussi le temps de nos premiers échanges en espagnol. Pas le plus simple des pays pour commencer quand on sait que « y » se prononce « ch » : par exemple « playa » se dit « placha », qu’on ne prononce pas les « s » en fin de mot et que certaines syllabes sont jugées inutile et donc omises. Mais les argentins font l’effort de vous écouter, de vous aider. On progresse donc doucement et on se console en se disant que côté langue, le plus dur est derrière nous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *