Huaraz : altitude, cordillère blanche et lac turquoise

Ah, un peu d’air après la brume étouffante de Lima. La ville d’Huaraz ne nous a pas spécialement touchée, mais il faut dire qu’elle est tout même bien placée. Au pied de la cordillère blanche, on comprend qu’elle fasse rêver les trekkeurs du monde entier.

Bien qu’il ait l’air sublime, nous ne ferons pas le trek de Santa Cruz. D’un, nous n’avons pas le temps, et de deux, nous commençons à fatiguer un peu du voyage. Nous n’avons pas vraiment pris le temps de se reposer sans se sentir coupable depuis un petit moment et nous rêvons des quelques jours de farniente que nous allons passer à la plage près de Mancora. Du coup, nous avons seulement 2 jours ici, il ne faut donc pas perdre de temps.

Première après-midi, nous décidons d’aller au lac Wilcacocha. Après une vingtaine de minutes en collectivo, nous attaquons la montée. Il est presque une heure de l’aprem, le soleil tape et après quelques minutes de grimpette, l’altitude se fait sentir. Souffle court, cœur qui bat la chamade, tête qui tourne. On dirait que notre corps a vite oublié l’acclimatation d’il y a quelques semaines. Malgré ça, nous arrivons au sommet en prenant notre temps et nous sommes récompensés par une superbe vue panoramique sur la cordillère blanche.

Le lendemain, nous partons pour le Laguna 69 : départ 3h du matin pour un retour à 6h du soir. Effectivement, les paysages sont superbes. Ca commence tout doucement, histoire de nous mettre en jambe. Après une petite heure de plat, on attaque la montée. Et bien qu’on se sente mieux que la veille, Raf a encore la tête qui lui joue des tours. Ca nous donne l’occasion de nous arrêter pour contempler la vue un peu plus souvent. Nono et Madeline avaient raison, le lac est d’un bleu turquoise hallucinant. Et le fait qu’il soit entouré de falaises blanches abruptes couvertes de glaciers grisâtres le fait ressortir encore plus.

Ca nous a fait du bien de nous dégourdir les jambes pendant quelques jours avant d’aller lézarder au soleil près de Mancora.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *