Les stars débarquent à Ellora

Les 6h de train en seconde classe sont moins agitées que prévu. On est diverti par le va et vient des différents vendeurs : thé, café, bouffe en tout genre, souvenirs, bijoux… On discute avec notre voisin, chirurgien, pendant tout le trajet. On échange des questions sur la vie dans nos pays respectifs. C’est marrant. Il n’y a pas d’autres touristes dans le wagon et les autres passagers nous dévisagent sans arrêt. Pas un sourire au départ. C’est une sensation bizarre. Mais souriez à un indien et vous ne serrez pas déçu. Vous avez l’impression de devenir instantanément meilleurs amis.

Nous descendons du train à Aurangabad, notre base pour visiter les grottes d’Ellora et Ajanta. Après une longue concertation, on décide de réserver un tour pour visiter Ellora et d’autres monuments autours et dans Aurangabad.

Avant le départ, en attendant le bus, un groupe de jeunes garçons vient nous voir. Ca commence avec de timides sourires. Puis, l’un d’entre eux s’avance vers moi et me demande de signer un autographe sur sa main. C’est pour le moins surprenant… On s’exécute en rigolant. C’est alors que les autres enfants s’avancent et demandent à leur tour d’autres autographes. Puis voyant Rafika prendre la scène en photo, ils demandent qu’on les prennent en photo. A partir de ce moment là, on ne contrôle plus rien. Ils demandent des dizaines et des dizaines de photos d’eux tout d’abord, puis de nous avec chacun d’entre eux.
Là, les filles se joignent à la fête. Elles questionnent Rafika, veulent prendre des photos avec elles. Tout ça dure une quinzaine de minutes, et nous sommes heureusement sauvés par le départ du bus. Nous montons dans le bus, le sourire aux lèvres. Il nous faut quelques minutes pour nous remettre de la scène.
Le bus s’arrête tout d’abord au fort de Daulatabad, qui fût jadis la capitale de l’Inde. On s’arrête ensuite à Ellora. La série de temples a été sculptée à même la montagne. C’est difficile de réaliser la quantité de travail effectuée par ces milliers de travailleurs.

On passe de grotte en grotte. La plus impressionnante à été creusée et sculptée en 150 ans : c’est le plus gros monolyte sculpté dans un bloc de roche au monde. Quand on voit le détail et l’immensité du site, il est difficile d’imaginer que tout ça a été creusé à même la roche.
Il y a beaucoup de toursites indiens venus d’un peu partout dans le pays. Ils nous demandent de prendre des photos avec eux toutes les 10 minutes. C’est marrant au début, mais il faut avouer que ça devient un peu lourd au bout de la dixième fois. On ne peut s’empêcher de se demander ce que c’est de voyager en Inde pendant longtemps. Ca doit être assez crevant.

On continue avec un temple dédié à Shiva, Bibi ka Maqbara et son mini taj mahal le temple de Grishneshwar (ou nous ne pouvions pas prendre de photos) et la tombe d’Aurangzeb. Il y a toujours autant de pèlerins , surtout dans le plus gros temple dédié à Shiva : Kailash. Et voilà, retour au camp de base après une journée bien remplie. Demain, c’est au tour d’Ajanta.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *