Parc Tierra Del Fuego

Nous avons passé deux jours dans le parc national à une vingtaine de kilomètres d’Ushuaia. C’est une petite merveille perchée au bout du monde. Les couleurs sont sublimes, presque irréelles parfois. Le calme ambiant est seulement troublé par les cris des faucons.

Nous débutons la marche sous le soleil. Mais quelques heures plus tard, ça se couvre. Il commence à pleuvoir. Qu’à cela ne tienne, nous avons nos capes de pluie. A vrai dire, la pluie n’est pas vraiment gênante. Nous sommes tellement ébahis par la beauté du parc que nous marchons le cœur léger. C’est alors qu’il commence à neiger. Il faut dire qu’il ne fait pas très chaud. Mais la neige tombante ajoute un peu plus de magie à l’ambiance.
Nous voulions passer la nuit dans le refuge du parc, mais le froid nous fait changer d’avis. Nous reviendrons le surlendemain.

Pour la deuxième journée, nous décidons de nous attaquer à la marche la plus dure du parc: le cerro Guanaco. Une marche de 4h de montée jusqu’à un joli panorama sur le parc. Après 2 bonnes heures de marche, on doit se résigner à faire demi-tour. La pluie a rendu le sol impraticable. Il y a devant nous une couche de boue liquide d’une vingtaine de centimètres qui passerait au dessus de nos chaussures. On essaye de sauter de branche en branche pour avancer, mais ça se complique quelques mètres plus loin. Dommage. Heureusement que la vue d’ici est déjà sympa.

Il nous reste du temps avant le bus de 17h, nous continuons donc sur d’autres sentiers plus courts. Nous passons près d’un barrage réalisé par des castors. Importés d’Amérique du Nord, ils font ici beaucoup de dégâts. Leur travail d’architecte est tout de même impressionnant.
Nous avons juste le temps de finir le dernier sentier au pas de course que le bus arrive déjà sur le parking. Nous prenons quelques photos des 2 renards qui tournent sur le parking à la recherche de nourriture et sautons dans le bus pour le retour à Ushuaia.

Nous devions partir dans deux jours pour Punta Arenas. Mais le bus est annulé car c’est la fin de la saison touristique. Il nous faut attendre 2 jours supplémentaires ici avant de prendre la route. Il faut vraiment rester 2 jours de plus au bout du monde? Pas de problème!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *