Préparer son voyage sur les îles Derawan

Les îles Derawan, situées dans Kalimantan Est, partie Indonésienne de Bornéo, sont un paradis pour les amoureux du monde sous-marin. C’est une très bonne alternative à Sipadan.
L’archipel est composé de 31 îles, dont les plus importantes sont : Derawan, l’île du même nom, Kakaban, Maratua et Sangalaki.

Elles ne sont pas encore très touristiques (contrairement à d’autres comme les îles Gili) et sont surtout visitées par les locaux. Ces îles ont longtemps été considérées comme l’une des meilleures destinations au monde pour plonger. Nous avons été impressionnés par la transparence de l’eau et l’abondance de coraux et de vie sous-marine. Apparemment cela était encore plus spectaculaire il y a quelques années. N’hésitez pas à y aller rapidement avant que ça ne change trop.

Il y a peu d’informations sur ces îles sur Internet et quand il y en a, elles divergent souvent… nous avons passé un moment inoubliable sur les îles Derawan et avons donc ecrit ce guide détaillé afin de vous aider à préparer votre séjour. Nous vous expliquons comment y aller, où dormir et que faire sur les îles Derawan… bref toutes les informations qu’on aurait aimé avoir avant de partir 🙂
Nous parlerons plus en détail des îles et mettrons plus de photos dans d’autres articles.

Pourquoi y aller ?

Les locaux sont très accueillants et la vie sous-marine est splendide autour des îles. Qui n’a pas rêvé de nager entouré de dizaines de tortues, de poissons en tout genres, et tout cela au milieu de coraux multicolores? En quelques heures nous avons pu nager avec plus de 100 tortues! En plus de cela, vous avez aussi la possibilité de voir des dauphins et de nager avec des méduses qui ne pique pas.
Alors, ça vous donne envie d’y aller??

Les îles Derawan, à Bornéo

Les îles Derawan regroupent plusieurs îles avec des caractéristiques bien différentes. Les principales et plus accessibles sont :

– Derawan, la plus petite des îles, mais aussi celle qui est la plus développée et qui a le plus d’infrastructures pour les touristes.

Kakaban, l’île aux méduses. Vous pouvez nager dans un lac, avec des méduses qui ne piquent pas. Elles ont été enfermées dans ce lac, sans prédateurs et ont par conséquence perdu leur défenses naturelles. Chose possible dans seulement 2 endroits dans le monde : à Palau, en Micronésie et à Kakaban.
Le corail est aussi magnifique autour de l’île.

– Sangalaki, où de nombreuses tortues viennent pondre et où, si vous êtes chanceux, vous pouvez voir des raies manta.

– Maratua, où vous pouvez nager avec des dizaines de tortues et découvrir de nombreuses espèces sous marines.

Comment aller aux îles Derawan, Indonésie:

N’étant pas encore très touristiques, il est assez long et compliqué de se rendre là bas. Il n’y a pas de transport public et cela peut donc revenir un peu cher.
Il y a deux points d’entrée possibles. Le plus simple est par Berau, à Kalimantan, sur l’île de Bornéo.

Visa

Si vous n’avez pas de visa pour l’Indonésie à votre arrivée à Kalimantan, vous devrez obligatoirement voler à Balikpapan afin d’en avoir un à votre arrivée à l’aéroport (VOA – Visa On Arrival), et monter ensuite à Berau. C’est votre seule option.

Sinon, vous pouvez obtenir le visa Indonésien dans votre pays, à Kota Kinabalu ou Tawau, à Sabah, Malaisie et donc choisir l’une des 2 options ci-dessous. 

A/ OPTION 1 : de Berau, Kalimantan aux iles Derawan
berau-derawan

étape 1 : arriver à Berau

a) Vous pouvez arriver à Berau en avion ou en bus à partir de Balikpapan (vous pouvez aussi arriver de Bali, Jakarta, Lombok, Kuala Lumpur, Singapour… avec la compagnie aérienne Garuda Indonesia par exemple)
ou
b) vous pouvez passer par Sabah (côté malaysien de Bornéo) et voler de Tawau à Tarakan, et de Tarakan à Berau

Tawau-derawan-plane

étape 2 : se diriger vers le port de Tanjung Batu
Une fois à Berau, prenez un Kija, minivan, de Berau jusqu’au port de Tanjung Batu (le port le plus proche de Derawan). Cela coûte entre 70 000 et 100 000 IDR par personne (vous devrez négocier pour avoir le prix correct)

Sinon vous pouvez demander à un particulier s’il connait quelqu’un qui peut vous emmener à Tanjung Batu en voiture. Le plus dur avec cette option est de réussir à se faire comprendre 🙂 Le prix est entre 100 000 IDR et 120 000 IDR par personne. Le trajet prends 2h (un peu plus en minivan).

Sur le trajet Berau – Tanjung Batu le paysage est assez triste. Des grandes parties de jungle défrichées et brûlées pour faire place à la culture de l’huile de palme. Chose triste et pas toujours légale…

Globalement, par beau temps, il vous faudra 4h entre Berau et Maratua island et vice versa. Prenez cela en compte pour votre retour.

étape 3 : Aller sur l’archipel Derawan
De Tanjung Batu, il n’y a pas de bateau public, vous devrez négocier avec le propriétaire d’un speed boat. Les prix sont souvent très élevés et varient selon l’île où vous souhaitez aller. Mais il est en général difficile de faire baisser le prix de la traversée. Restez patients et essayez tout de même d’arriver a un prix « normal ».

Un prix correct pour aller sur l’ile Derawan est 200 000IDR pour le bateau, si vous êtes 2, un peu plus si vous êtes plus nombreux (en général on vous proposera plutôt 350 000). Et oui, c’est élevé par rapport à d’autres endroits en Indonésie. Pour aller à Maratua, 30mn plus loin que Derawan, c’est plus dans le million… (aucune logique…). Il peut y avoir jusqu’à 4 passagers par bateau.

Si vous allez dans un resort, demandez s’ils peuvent organiser votre transport.

Notes:

– Vous devrez arriver à Tanjung Batu avant 15h pour être sûr de pouvoir partir sur les îles dans la même journée. Les bateaux ne peuvent plus revenir après 18h, quand il fait nuit.
– Il vous faut 30mn environ entre Tanjung Batu et l’île Derawan et 1h entre Tanjung Batu et Maratua, si la mer est calme.
– Demandez à ce qu’on vous laisse à votre hôtel (ou citez un des hôtel plus loin dans cet article) pour ne pas être laissés n’importe où avec vos bagages.

B/ OPTION 2 : de Tawau, Sabah, aux îles Derawan 

tawau-derawan-boat

Bien que plus proche, il est plus compliqué d’arriver aux îles Derawan à partir de Sabah.

C’est un très long voyage et vous devrez surement vous arrêter en chemin pour la nuit.

– A partir de Tawau en Malaisie, vous devrez tout d’abord faire la route Tawau – Nunukan en bateau public (environ 1h30) et ensuite faire Nunukan – Tarakan en bateau public (3h)
 (je rappelle que cette option est possible, seulement si vous avez un visa pour l’Indonesie)

-Certains disent qu’il y a un ferry entre Tarakan et Derawan, mais peu de personnes ont réussi à le prendre. Il serait disponible le Jeudi seulement… à vérifier
Vous devrez donc surement prendre un bateau privé pour un trajet de 3 et 4h, selon votre destination finale (Derawan, Maratua ou autre)

Sinon vous pouvez voler de Tarakan à Berau (pour la suite du trajet, voir l’option 1 plus haut)

Un aéroport et un port sont en construction à Maratua. L’aéroport devrait être inauguré en Juin 2015. Donc il y aura surement un moyen plus simple d’arriver sur les îles dans quelques mois.

Sur quelle île loger 

Seulement 2 îles sont habitées par des locaux : Derawan et Maratua. Voici une liste des îles avec des hôtels.

DERAWAN

Cette île propose le plus d’options et vous y trouverez des logements « bon marché », assez proches les uns des autres. Les losmen sont simples et sur pilotis. Ces logements poussent à une vitesse folle. Il y avait 2 nouveaux hôtels en construction de chaque côté de notre bungalow.

Nous sommes restés au Losmen Danakan, car nous avions lu de bon commentaires sur Internet mais notre séjour n’a pas été très agréable…
Je vous note tout de même les prix pour vous donner une idée : 180 000IDR pour une chambre avec ventilateur / 300 000IDR avec l’air conditionné.
Nous vous conseillons plutôt le Losmen Lestari à 150 000IDR pour une chambre avec ventilateur / 250 000IDR avec l’air con.

Beaucoup de logements essaient de faire payer plus cher que le prix normal… faites donc le tour, négociez et comparez.

Il y a aussi un resort : Derawan Dive Lodge
Nous ne sommes restés qu’une nuit sur l’île de Derawan. L’eau des douches et les toilettes sont jetés directement dans la mer! En plus de l’ambiance morose, cela nous embêtait trop, alors nous sommes partis vers Maratua. L’île est déjà assez polluée par les locaux pour que les touristes en rajoutent!

MARATUA
C’est la plus grande île de l’archipel. Il y a globalement 3 options :
Maratua guesthouse, où nous logions. Nous avons adoré! Je vous mettrais plus d’infos dans un autre article.

Bungalow pour un couple à 550 000 IDR (taxes incluses)

– Maratua Paradise Resort (pas de site web)
Nous n’y sommes pas allés mais on nous a dit que c’était cher et que l’équipe n’était pas très agréable.
On vous laisse faire vos recherches 🙂

– dormir chez l’habitant. Pour cette option, il faut marcher dans les villages et chercher par soi-même. C’est tout à fait possible mais compliqué et personne ne parle anglais.

NABUCCO
Il y a un resort : le Nabucco Resort
C’est un resort haut de gamme, donc le coût du logement et de la nourriture est élevé, mais on en a entendu beaucoup de bien 🙂

Il n’y a, à ce jour, pas de logement sur Kakaban, et plus de logements sur Sangalaki. Un nouveau resort devrait ouvrir sous peu sur Sangalaki.

Quand y aller

Comme ailleurs en Indonésie, il y a 2 saisons : une saison pluvieuse, généralement entre décembre et mars et une saison sèche le reste de l’année.

Il fait en général toujours bon sur l’archipel Derawan. Cependant janvier amène souvent de la pluie et les mois de juillet/août peuvent être venteux (ce sont aussi les mois avec le plus de touristes). Bien évidement il peut y avoir du vent et de la pluie le reste de l’année aussi mais cela ne dure pas longtemps en général.

Que faire sur les iles Derawan

Les options sont :
– tour sur les îles : Kakaban, Maratua, Sangalaki. Pour chaque balade en mer, il vous faudra louer un bateau.
– faire du snorkelling autour de l’ile où vous logez
– plonger
– un tour en scooter si vous êtes sur Maratua
– vous relaxer !

Les plages

– Les plages de Sangalaki sont très belles.
– Derawan a une plage qui n’est pas très propre.
– Celle de Maratua est sympa mais elle disparaît à marais haute.

Globalement on ne va pas sur les iles Derawan seulement pour les plages mais surtout pour le monde sous-marin 🙂 Par contre vous pouvez cliquer ici pour voir des plages de rêve et les mettre sur votre bucket-list.

Comme je l’ai dis précédemment, nous sommes restés sur Derawan une nuit et sommes ensuite allés à Maratua. Pour limiter le coût de ce trajet (car nous étions seulement 2) nous avons pris un tour pour Kakaban, Sangalaki et Maratua et nous avons demandé à ce qu’on nous laisse à Maratua à la fin du tour avec tous nos sacs 🙂 Sachant qu’un tour coûte le même prix qu’un trajet Derawan-Maratua (entre 1 200 000IDR et 1 500 000IDR), ça fait plaisir au portefeuille.

Important

Il n’y a pas de distributeurs de billets sur les iles donc soyez sur d’avoir assez d’argent avec vous (Roupie indonésienne, et euros ou dollars américains au cas où).
A notre connaissance, il n’y a pas d’accès à Internet sur les îles (à part dans le resort de Maratua et de Nabucco quand le wifi veut bien fonctionner).

J’espère que cet article vous aura aidé. N’hésitez pas à laisser un message si vous avez des questions ou des commentaires.
Et si vous avez aime cet article, et pensez qu’il peut intéresser d’autres personnes n’oubliez pas de le partager sur les réseaux

Preparez votre voyage aux iles Derawan, Indonésie, Bornéo

18 comments

  • nous irons en juillet prochain pour 1 semaine de plongée avec Derawan Dive Lodge = super contact par mail, pleins d’infos – en effet, il faut bien tout prévoir à l’avance en terme de « cash »
    j’ai lu du positif et du négatif sur la qualité des plongées
    alors le mieux, c’est d’aller de juger soi-même !
    de la manta résidente, des tortues, ce fameux site avec les méduses : que des bonnes raisons !
    et puis après on enchainera avec Lembeh
    A+

    • Salut Fabrice!
      Vous allez adorer! Je suis bien d’accord il faut se renseigner et ensuite tenter l’expérience pour juger par soi-même.
      Si vous avez l’occasion je vous conseille de passer quelques jours à Maratua Guesthouse.
      Et puis vous nous direz où ils en sont de leur aéroport 🙂
      En tout cas amusez-vous bien

  • From my experience in Western and Southern Kalimantan, my prediction from Insta was right: it looks complicated to reach the islands. But at least there’s several different options to get there. Didn’t know there were other places to swim with stingless jellyfish outside of Palau. And a 100 turtles?! Sold. What a comprehensive guide, thanks for publishing guys!

    • Oh thanks! I’m really happy it helped. I hope you’ll be able to go. It’s a wonderful place!

  • Thanks so much for this useful article! Will definitely be pinning it and having another look when I’m planning this part of my trip.

    • We’re happy you liked it!!!
      I hope you will enjoy your time on the Derawan islands. Keep us posted 🙂

  • Bonjour c’est un rêve de gosse d’aller en Indonésie aujourd’hui je suis prêt mais quelle langue parlée en Indonésie est ce qu’il comprenne l’arabe ? 1€=? en monnaie locale je suis cuisiner pro en France et je suis curieux sur le poulet noir et enfin peut-on habité locale pour bien s’intégrer??? merci merci merci à tous NABIL

    • Salut Nabil,

      Tu comptes partir quand? Je suis vraiment heureuse d’entendre que ton rêve va se réaliser sous peu!!!! Tu vas adorer ce beau pays.
      Certains comprendront l’arabe, mais le mieux et de parler anglais et d’apprendre quelques mots une fois sur place (bonjour, manger, eau…etc).
      Actuellement 1€=14 633 roupie indonésienne mais vérifie avant de partir car le taux risque de changer.
      Pour le poulet noir: je ne peux pas t’aider mais tu trouveras surement des informations sur google 🙂

      Bons préparatifs et tiens nous au courant de ton voyage

  • Merci beaucoup pour ce partage. Qu’en est-il justement pour la plongée? peut-on passer par l’hotel de Maratua (maratua guest house) que vous mentionnez ou par un autre club? Sur leur site ils ne parlent que de snorkeling.
    je prépare le voyage de juillet…
    Merci encore pour ces infos.

    • Un voyage en juillet! Super!
      L’hotel de Maratua n’organise pas de plongée mais ils peuvent contacter un centre de plongée qui viendra vous récupérer à l’hotel 🙂
      Penses à retirer de l’argent avant d’aller sur les iles Derawan, il n’y a pas de distributeurs là-bas. Tu pourras peut-être payer le centre de plongée par carte mais il aura surement des frais.
      Si tu as le temps fais nous un petit retour après tes vacances.
      En attendant, n’hésites pas si tu as d’autres questions.

  • Hey,

    why didnt you like Losmen Danakan?
    (besides that fact that black water is released traight to the sea?)

    R,

    Andreas

    • Hi Andreas,
      We’re not very picky when it comes to accommodation and service but our experience wasn’t great.
      The Losmen employees were not very nice, ignored us a few times, didn’t really answer our questions. We felt like we were annoying them.
      We heard that we could get free snorkelling gear as well at this Losmen and when we asked we were taken to a shop where the price per hour was outrageous.
      We believe that travel is about beautiful places and great experiences with people. We missed that second part, that’s why we only stayed one night. And I’m really happy we went to a different place. 🙂
      I hope I answered to your question.

      • Hey Rafika,

        thanks for you input. I can tell you that Danakan uses a filter system nowadays. 🙂

        I think the biggest issue might still be the language and hence, one might get a feeling that people are impolite etc. I made quite good experiences on Derawan and Co.

        Anyhow, the island is facing tremendous waste problems and if the government doesn’t doe anything soon (and/or the people who live on the island) this paradise (esp. maratua) could see its end quite soonish.

        Regards

        Andreas

        • I know, I hope the government will start helping soon. And I also hope that people realise that they have an incredible island and start preserving it.
          Hope to go to the Derawan Islands again in a few years and still see the same amazing place, people and marine life. 🙂

  • Salut ! Je n’ai pas trouvé de page contact alors je pose ma question ici. Déjà, merci pour ces infos, c’est un peu ce qu’il me manquait pour me décider à y aller cet été. Par contre le tour que vous mentionnez à la fin Kakaban, Sangalaki et Maratua c’est 100€ par personne ou pour deux ? Parceque ce sera prohibitif si c’est par personne. Merci 🙂 (vous pouvez me répondre par e-mail peut-être)

    • Salut Lauriane!
      Je suis contente que tu ais trouvé l’article utile. On a eu beaucoup de mal à trouver toutes les infos qu’il nous fallait pour aller à Derawan.
      C’est pour cela qu’on a écrit cet article. J’espère qu’il aidera de nombreuses personnes!
      Je me permet de répondre par commentaire pour aider d’autres voyageurs qui auraient la même question 🙂
      Le prix du tour est pour le bateau. En général, c’est pour 2 personnes et à peine plus cher pour 3 ou 4 personnes.
      Tiens nous au courant de ton voyage et de tes impressions.

      • Merci encore Rafika, grâce à tes infos j’ai pu réaliser que je n’aurais pas assez de temps pour profiter de Kalimantan et de l’archipel Derawan en particulier. Entre le temps qui peut se gâter et les autres personnes qu’il faut attendre pour pouvoir faire une virée snorkeling à moindre coût en partageant les frais du bateau, je pense que les 3j que je prévoyais passer sur place sont trop peu pour être sûr d’apprécier. Une prochaine fois ! Quand j’aurais mon PADI 🙂

        • C’est vrai que pour 3 jours ca peut etre un peu juste. J’espere que tu auras l’occasion d’y aller plus tard.
          Merci de m’avoir tenue au courant

          PS: Tiens je compte passer le PADI aussi. 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *