San Gil : parapente et hydrospeed

On profite d’être dans la capitale colombienne des sports extrêmes pour vivre des sensation fortes.


On commence par l’hydrospeed: descente de rapides allongés sur des planches. Mais vu les protections rudimentaires, on passe plus de temps à se soucier des cailloux qui tapent nos genoux que de la descente en elle même. Et 2h passés dans l!eau froide commencent à se faire sentir. Autant dire qu’on n’est pas fan.

Du coup, on décide de changer complètement de registre et de se lancer dans les airs en parapente. Le premier jour, le saut est annulé pour cause d’intempéries. Le deuxième jour, il se met a bien pleuvoir au moment ou le van arrive dans la zone de décollage. Mais les instructeurs y croient. On attend donc une quarantaine de minutes et le ciel se dégage enfin.
Maintenant il faut attendre que le sol se réchauffe et que le vent se lève… Ca y est on peut enfin sauter, les plus légers passent en premier. Quelle sensation! Quelles sensations. Le départ en s’élançant dans le vide, le survol des arbres, les figures à cent à l’heure. Les pieds à peine posés au sol, on ne pense qu’à repartir.

Petit aperçu de ce que ça donne:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *