Un petit coin de paradis

Le voyage de 8h en bateau est pour le moins intéressant. Le début de passe bien, tout le monde sourit, les enfants sont calmes. Mais dès qu’on arrive sur la partie ouverte sur la plein mer, ça se gatte un peu. Les gens commencent à vomir dans tous les sens. Après le vomi bus du Laos, voici le bateau vomi des Philippines. On doit sortir sur le pont car ce n’est pas très joli. Cependant, il commence à faire chaud dehors car le soleil de midi est bien présent, et il y a peu d’ombre.

Le déjeuner servi par l’équipage est plutôt petit, les rations d’eau diminuent, les vautours commencent à dessiner de grands cercles au dessus de nos têtes, et des requins de 12 mètres commencent à nous encercler, on sent que la fin est proche … mon dieu, vont-ils survivre ? Haha, au final ce n’était pas si dur et nous arrivons plus tôt que prévu.

C’est le nouvel an chinois ce soir, et chose à laquelle on ne s’attendait pas, tous les logements sont pleins. On tourne plus d’une heure et demi avec nos 20kg sur le dos avant de trouver un logement très basique mais qui fera l’affaire. Au moins, on ne doit pas dormir dehors comme nous l’avons entendu dire.

Vu que notre arrivée est décalée, nous n’avons malheureusement que 2 jours ici et on compte bien en profiter. On réserve un tour en bateau pour aller visiter les sites aux alentours. Les paysages sont superbes . On enchaine entre lagons et plages. On s’arrête pour manger dans un endroit paradisiaque où on nous sert du poisson ‘licorne’. Un poisson succulent avec très peu d’arrêtes. Les seuls petits désagréments à noter sont les 2 panes successives du moteur et les quelques minutes de nage entre de petites méduses pour arriver à un lagon secret. Ca ne rate pas, Raf se fait piquer. Mais rien de grave, les piqures de ces petites méduses ne grattent que quelques minutes seulement. Ouf !

Dans El Nido, on squatte à Squidos, notre resto préféré. Comme ailleurs aux Philippines, le service est leeeennntttt mais les plats tellement bons que les gens font la queue pour obtenir une table. La boulangerie du village est plutôt sympa aussi.

Le deuxième jour on part pour ‘Las cabanas’, une jolie plage où l’on traine entre bronzette et bains pour se rafraîchir. Mon dieu que la vie est dur sur les îles…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *